Sommaire     Adresses    Index    Mises à jour    Petites Annonces    Rechercher   /   Souterweb Pratique    Boîte à outils   Humour spéléo   BD spéléo   Vulgarisation scientifique   Débuter en spéléo  Matériel Journées du patrimoine    Encyclopédie française    Lexique multilingue    Une autre lecture obscure   Blog du Niphargus

Logo de SOUTERWEB

Hymnes officiels et chants spéléologiques

homologués par Souterweb


Tout le monde en parlait et vous les attendiez avec impatience.
Après de nombreuses recherches dans nos archives poussiéreuses nous les avons enfin découverts :
les hymnes authentiques des spéléos !

FRANCE
BELGIQUE
INTERNATIONAL

LA CALCAIRAISE

Partons céans vers les abîmes !
D’un tour l’baudar est enfilé !
Contre nous d’entre les racines,
Des rochers obstruant l’accès ! (Bis)
Ressentez-vous dans cette faille,
Le bon zef bien frais que voilà ?
Il vient jusqu’ici de bien bas,
Agiter d’espoir nos entrailles.

Refrain

Aux perfos, spéléos !
Fourbissez vos marteaux !
Perçons, perçons !
Qu’un jaune bien pur…
Emplisse nos flacons !

Nous entrerons dans la clairière,
Quand les troupeaux n’y seront plus ;
Où nous ne ferons que poussière
À grands coups de gomme pêchue. (Bis)
Les obstacles jamais ne laisserons ;
Bloquer l’envie d’aller sous terre,
Nous saurons bien quoi en faire
Des débris ou des gravillons.

Refrain

Aux perfos, spéléos !
Fourbissez vos marteaux !
Perçons, perçons !
Qu’un jaune bien pur…
Emplisse nos flacons !

Amis que le puits, la galerie
Fasse l’objet de tous vos vœux !
Ayant toujours l’âme nourrie
Des rêves qu’ils inspirent tous deux. (Bis)
Soyons patients ! Cassons la pierre,
Les étroitures s’élargiront,
Alors même les gros passeront
Pour avoir enfin leur première.

Refrain

Aux perfos, spéléos !
Fourbissez vos marteaux !
Perçons, perçons !
Qu’un jaune bien pur…
Emplisse nos flacons !

LA BRABANÇONNE DU SPÉLÉO

Ô calcaire ! Ô karst chéri !
A toi nos heures, à toi nos jours
A toi nos week-end, sol béni
Nous savons bien que pour toujours
Tu seras foré au marteau
Et au burin et à la barre
Avec pour nous un seul credo :
Le Spit, le Kit, et le Pétard (Ter)

Après des mois de prospection
Le belge sortant ses outils
A reconquis avec passion
Le puits, la salle, la galerie,
Dans les tréfonds il s’est lancé
Son casque brillant tel un phare
De matos neuf il est bardé
Le Spit, le Kit, et le Pétard (Ter)

Marche de ton pas élastique,
Marche de coulées en coulées !
Dieu qui protège la Belgique
T’offre cette première beauté.
Désobons ! Notre perfo donne
À nos rocs leur fécondité
Et la splendeur du karst couronne
Le Spit, le Kit, et le Pétard (Ter)

Ô calcaire ! Ô karst chéri !
A toi nos heures, à toi nos jours
A toi nos week-end, sol béni
Nous savons bien que pour toujours
Tu seras foré au marteau
Et à la mine et avec art
Rêvons ce soir avec ces mots :
Le Spit, le Kit, et le Pétard (Ter)

L’AVEN SOUS LA DALLE

Debout ! Les fanas du calcaire
Debout ! Les forçats du mandrin
La gomme creuse des cratères :
C’est l’érosion au burin !
Des pavés faisons d’la gravette
Plus d’entrave, de boue ! de boue !
Dans les blocs il faut que ça pète
Nous n’avons rien, creusons tout !

Refrain

C’est la lutte finale
Brisons tout et demain,
Cette p’tite faille
Sera un grand aven.

Il n’est pas d’étroiture invincible
Ni roc, ni pierre, ni siphon,
Désobeurs, telle est votre cible !
Décrétons que ce karst est bon !
Pour que ce bloc disparaisse,
Pour tirer dehors tous nos seaux
Ouvrons grand sans avoir de cesse,
Perçons des trous tant qu’il fait beau !

Refrain

C’est la lutte finale
Brisons tout et demain,
Cette p'tite faille
Sera un grand aven.

Textes écrits en 2007 par : La Résurgence.
Ci-dessous les musiques pour vous entraîner.

 

Le Spéléologue
Texte écrit en octobre 1999 (avant les Vitarelles) par Spelaïon .

Tyrolienne

Tout’ ma vie, j’ai rêvé
D’être un spéléologue.
Tout’ ma vie, j’ai rêvé
De voir le haut d’en bas.
Tout’ ma vie, j’ai rêvé
De vivre en contrebas.
Tout’ ma vie, j’ai rêvé
D’avoir, d’avoir
Le cul sous terre.

La crue est arrivée.
Détachons les baudards ;
Sortons les couvertures ;
Combattons la froidure ;
La voici l’aventure :
Nous sortirons plus tard.

Tout’ ma vie, j’ai rêvé
D’être un spéléologue.
Tout’ ma vie, j’ai rêvé
De voir le haut d’en bas.
Tout’ ma vie, j’ai rêvé
De descendre aux catas.
Tout’ ma vie, j’ai rêvé
D’avoir, d’avoir
Le cul sous terre.

L’siphon est amorcé ;
Nous sommes coupés du monde.
Il faut qu’on se morfonde
Autour d’une calebombe.
Luttons contre les ondes ;
Ça va durer des plombes.

 

Tout’ ma vie, j’ai rêvé
D’être un spéléologue.
Tout’ ma vie, j’ai rêvé
De n’plus jamais passer
Par les hauts et les bas
D’la surface de la terre.
Tout’ ma vie, j’ai rêvé
D’avoir, d’avoir
Le cul sous terre.

Fini le déchaulage,
Et vive le palmage.
Adieu le descendeur,
Mais vive le détendeur
L’siphon est amorcé.
Nous v’là désamorcés !

Tout’ ma vie, j’ai rêvé
D’être un spéléologue.
Tout’ ma vie, j’ai rêvé
De voir le haut d’en bas.
Tout’ ma vie, j’ai rêvé
De vivre en contrebas.
Tout’ ma vie, j’ai rêvé
D’avoir, d’avoir
Le cul sous terre.

 

Tyrolienne

La musique est de Jacques Dutronc et date de 1969. Il a eu la gentillesse de s'y prendre à l'avance, afin que j'aie le temps d'y coller des paroles. Un certain Jacques Lanzmann les aurait pastichées, pour séduire une hôtesse de l'air de sa connaissance. Mais vous, amis spéléos, ne pouvez avoir aucun doute sur la version originale.
Et pour chanter en musique voici le playback !

Carbi heu Gaby (Carbi sans certi) !
Texte écrit en janvier 2017 par Eric R. (légère adaptation pour SOUTERWEB par Erdé).

 

J'fais de la désob au milieu d'la boue et des crapauds
Et j'rêve de premièr' sur c'qui m'reste d'une vieill' topo
Je m'dis qu'un jour... Faut bien qu' je m'dérouil'
À ma dernière grosse sortie, je m'écrase l'nez au marteau
J'ai même pas mon certif l'encéphalo qui faut
J'ai pas d'bol, j'en vois un qui picole.

Oh Carbi, heu Gaby, tu devrais pas m'laisser dans c'puits
J'peux plus r’monter, j'fais qu’des conn’ries
Oh Carbi, heu Gaby, tu veux que j'gerbe ma bière ?
Au fond, au fond, au fond du kit
Pas très clean.

En r'gardant les résultats d'mon check-up
Un toubib qui fumait plus à rallumé son clop
Ça m'fait rugir, faut savoir dire stop.
Stop
Tu sais, tu sais c'est comme ce typ' qui voudrait que j'me soigne
Et qu'abandonn’ son Croll au moindr' doute en Espagne
Ca sent le gros bid', remets-moi Martel Kid.

Oh Carbi, heu Gaby, tu devrais pas m'laisser sous la trémie
Je vais m'coincer, j'fais qu’des conn’ries
Oh Carbi, heu Carby, tu veux qu' j'cuve ma bière ?
Le long, le long, le long du boyau
Pas très Kro.

Carbi j't'ai déjà dit qu't'es bien plus beau qu'les Canalettes
T'est beau comme l’étroiture qu'attend plus qu'un coup d'massett'
Ça m'fait craquer, au feu la Fédééé !
Aujourd'hui j'ai plus le certif mais j'me sens bien quand même
J'sens que j'vais encor' finir au Berger et ses sirènes
Et ses sirènes.

Oh oh oh oh oh

Oh Carbi, heu Gaby, tu devrais pas m'laisser dans c't'éboulis
Je peux plus sortir, j'fais qu’des conn’ries
Oh Carbi, heu Gaby, tu veux qu' j'arrête la bière ?
Au bord, au bord, au bord de la rivièr'
Pas très claire.

Oh Carbi
Heuu Gaby

Alors à quoi ça sert la Frite si t’es pas dans l’Moule
Ça sert à quoi l’Certif si ça t’met les Bou-ou-ou-ou-ou les ?

Oh oh oh oh oh
Ah ah ah ah ah ho ho ho ho

Haut de page

Sommaire     Adresses    Index    Mises à jour    Petites Annonces    Rechercher   /   Souterweb Pratique    Boîte à outils   Humour spéléo   BD spéléo   Vulgarisation scientifique   Débuter en spéléo  Matériel Journées du patrimoine    Encyclopédie française    Lexique multilingue    Une autre lecture obscure   Blog du Niphargus