Sommaire     Adresses    Index    Mises à jour    Petites Annonces    Rechercher   /   Souterweb Utile    Boîte à outils   Humour spéléo  Lectures obscures   BD spéléo   Vulgarisation scientifique   Débuter en spéléo  Matériel
  Journées du patrimoine     Encyclopédie française    Lexique multilingue

CPE

Lors de la réunion du CDS du 01/04/2006 on a fait le constat déprimant de la diminution constante de la spéléologie d'exploration face à la spéléo sportive et de loisir. Cette régression de notre activité est une des caractéristiques du déclin de la France n'en déplaise à tous ceux qui, se cachant à l'ombre d'E. A. Martel ou de N. Casteret, continuent à vouloir nous faire croire que nous sommes la patrie de la spéléo de découverte. Cette dérive, que d'autres nations européennes ont déjà jugulé par des mesures énergiques, se traduit pas un taux de première anormalement bas surtout chez les jeunes spéléologues, alors que les vieux réussissent mieux avec leurs CDI (Cavité à Désobstruction Illimitée), Cette situation a été jugée intolérable car elle favorise les privilèges de quelques anciens au sein des clubs, privilèges qu'il était grand temps d'abolir par la voie d'une réforme juste, équilibrée et volontariste.

Profitant de l'absence d'une partie des plus jeunes électeurs encore attablés devant le bar à siroter leur pastis, alors que la reprise des débats avait été -discrètement- annoncée depuis au moins une demie minute, leurs aînés ont voté à l'unanimité un texte destiné à combler le retard de notre pays. Il s'avère être la panacée contre l'encroûtement et la fainéantise générale que des années d'immobilisme avaient installés, et son sigle a été judicieusement choisi en référence à une récente loi extrêmement populaire. Ainsi vit le jour le CPE spéléologique : C comme cavité, P comme première, E comme exploration.

Voici le contenu de cette mesure favorisant l'accès des jeunes de moins de 36 ans à la désobstruction :

1.Tout jeune de moins de 36 ans révolus s’inscrivant dans un club, sera chargé d’une mission de désobstruction d’intérêt général.
2. Durant son CPE, chaque jeune devra faire régulièrement la preuve de son active recherche de première.
3. Dans le cas contraire, le jeune sera radié du club sans explication superflue et sans prétendre au remboursement de ses cotisations associatives et fédérales.
4. La période d’essai du CPE sera de dix années à compter de l’inscription.
5. L’apprentissage du marteau et du burin pourra commencer dès l’âge de 12 ans.
6. La désobstruction de nuit des jeunes stagiaires mineurs est autorisée.
7. Les clubs pourront souscrire auprès des jeunes, autant de CPE qu’ils le jugeront utile.
8. Une évaluation des résultats (en km de première) sera effectuée tous les ans par le CDS afin de quantifier les avancées extraordinaires apportées par le CPE.
9. À la fin de leur CPE, les présidents de club pourront, s’ils le souhaitent, pérenniser l’adhésion du jeune par une inscription définitive.

Note confidentielle à usage interne : le comité directeur du CDS fait tout de même remarquer aux présidents de clubs qu’il serait dommageable, pour la renommée de l’exploration française, de se priver de la possibilité qu’apporte le CPE, en transformant un nombre trop élevé de ces contrats en adhésions classiques.

Longue vie au CPE spéléologique et bonnes premières à tous !

Dominique GODELUREAU de Vilepointe

Sommaire     Adresses    Index    Mises à jour    Petites Annonces    Rechercher   /   Souterweb Utile    Boîte à outils   Humour spéléo  Lectures obscures   BD spéléo   Vulgarisation scientifique   Débuter en spéléo  Matériel
  Journées du patrimoine     Encyclopédie française    Lexique multilingue