Sommaire     Adresses    Index    Mises à jour    Petites Annonces    Rechercher   /   Souterweb Pratique    Boîte à outils   Humour spéléo   BD spéléo   Vulgarisation scientifique   Débuter en spéléo  Matériel Journées du patrimoine    Encyclopédie française    Lexique multilingue    Une autre lecture obscure   Blog du Niphargus

Logo de SOUTERWEB

Le blog du Niphargus déchaîné

C.V.L. : Cavité à Vie Limitée



Dimanche dernier je suis allé, avec mon épouse, faire un petit tour sur le Causse Noir au dessus de Millau au Rassemblement des Spéléos Caussenards. Arrivé tard, j'ai malgré tout pu rencontrer un certain nombre de collègues sympathiques et faire quelques emplettes qui ont rendu le voyage plus onéreux que prévu, mais quand on aime on ne compte pas, c'est bien connu...

Au détour d'un mur de pierres sèches je croise un gars que je connais sans pour autant faire le lien immédiatement. Après quelques secondes de flottement, nous déclenchons ensemble :  Moi Domi, toi Speedy ! ! ! C'est un des animateurs qui avaient encadrés mon CM1/CM2 il y a trois ans quand j'avais emmené toute cette petite troupe en  classe noire spéléo  dans le Tarn. Nous revoilà à parler de ces quelques jours : ils ont laissé un souvenir impérissable à tous mes élèves qui au collège en parlent encore. Sacré moment d'émotion, plongée intérieure ludique et émouvante où tous ont été émerveillés par ce monde inconnu et fascinant. Qui sait, peut-être que dans quelques années je retrouverai l'un d'entre eux au Club. C'est alors que  Speedy  m'explique que leur groupe (O.U.R.S à Carmaux) ne fait plus ce genre d'activité car, depuis, il est devenu indispensable d'avoir un Brevet d'état Sportif pour obtenir l'autorisation d'encadrer ces classes de découvertes. Ils ne disposaient que d'un brevet d'initiateur FFS  et ont donc été éliminés ipso facto. Mais que veulent-ils faire de nous qui n'avons même pas choisi de nous glisser (ou si peu) dans le moule des formations qualifiantes de l'EFS ou de l'état ?

Le souvenir des sorties effectuées au cours de cette semaine avec mes élèves remonte tout doucement à la surface pendant que le beau soleil de l'été indien caussenard me berce avec douceur. Les visages rayonnants des enfants couverts de boue et heureux, leurs rires, les pitreries de  Speedy , l'orage qui nous trempa sur le chemin du retour, le repas pris sous terre dans un calme presque recueilli, le passage minutieux de la vire, le puits où chacun a surmonté sa peur pour aller encore plus bas comme l'aurait fait un héros de Jules Verne. Mais aussi, la cavité aux parois noircies des milliers de lumignons fumants de tous ces casques qui s'y succèdent régulièrement, l'absence de blancheur, de concrétionnement d'exception, ce puits que les yeux du spéléo devinent fatigué, las de tout ce mouvement : un puits cage d'ascenseur... 

Les cavités destinées aux centres de vacances et de loisirs (C.V.L.), ont un véritable rôle pédagogique à jouer pour peu qu'elles soient exploitées par des animateurs compétents, pédagogues et surtout spéléologues. Ce sont aussi, malheureusement, des cavités sacrifiées qui après quelques années ne sont plus que des coquilles vides et mornes. Cela n'a pas une grande importance pour le souvenir qu'en garderont les jeunes enfants, si c'est à eux que l'on s'adresse. Ils ressentent plus qu'ils ne constatent et s'imprègnent de l'ambiance du lieu en le regardant avec les yeux de l'imaginaire.  Perdre quelques lieux souterrains pour eux et avec comme objectif l'éducation des générations montantes à la fragilité de la nature, peut paraître justifié. Par contre si le rôle des cavités C.V.L. est de rentabiliser l'activité spéléo en y amenant le plus grand nombre de personnes, jeunes et adultes confondus, dans un même élan de consommation : faire du  ski bis , alors ça ne vaut pas même d'y sacrifier un centimètre cube de calcite.

Le nombre des cavités C.V.L. doit être réduit au strict minimum indispensable en fonction des nécessités de découverte des plus jeunes. Faudra-t-il veiller à ce que les cavités que nous découvrons au fil des ans ne deviennent pas des boulevards de la grande distribution sportivo-touristique ? Je ne suis pas loin de le croire.

Erdé

Sommaire     Adresses    Index    Mises à jour    Petites Annonces    Rechercher   /   Souterweb Pratique    Boîte à outils   Humour spéléo   BD spéléo   Vulgarisation scientifique   Débuter en spéléo  Matériel Journées du patrimoine    Encyclopédie française    Lexique multilingue    Une autre lecture obscure   Blog du Niphargus