Sommaire     Adresses    Index    Mises à jour    Petites Annonces    Rechercher   /   Souterweb Utile    Boîte à outils   Humour spéléo  Lectures obscures   BD spéléo   Vulgarisation scientifique   Débuter en spéléo  Matériel
  Journées du patrimoine     Encyclopédie française    Lexique multilingue

SURPRISES ET SUBTILITÉS DE LA DÉMOCRATIE.

Au cours du mois qui vient de s’écouler a eu lieu un événement important : l’A.G. du CDS 34. Au cours de cette réunion annuelle qui s’est déroulée pour la seconde fois à Montpeyroux le plus gros des débats a été consacré à la modification des statuts du CDS. L’assemblée a choisi de changer le fonctionnement des élections : dorénavant, chaque spéléo fédéré aura une voix et devra être présent pour voter aux A.G., il pourra donner pouvoir à un autre fédéré de voter en son nom, mais chaque fédéré ne pourra avoir que deux procurations maximum. Ce dossier a été proposé et défendu par Philippe Galant membre du CDS et spéléo indépendant. Philippe, que je connais bien, souhaite ainsi améliorer la représentativité des spéléos indépendants tout en améliorant la représentativité directe de chacun. Le vote a été un succès pour lui, alors que certains clubs avaient choisi de s’y opposer pensant que cette méthode de vote défavorisait certains spéléos (ceux qui habitent loin du lieu de l’A.G. par exemple) et représentait un danger pour l’institution du CDS en la mettant à la merci d’un coup de force d’un groupe décidé. Alors, les indépendants ont gagné et les clubs ont perdu ?

À la réflexion, ce n’est pas si sûr que cela…

À première vue, ce vote direct est une avancée démocratique par rapport au vote indirect par grand électeur. Personnellement, je serais plutôt pour. Mais la démocratie est complexe et mérite un détour de réflexion. Cette année il y avait dans l’Hérault 385 fédérés. Jusqu’à ce jour une immense majorité des fédérés était représentée par ses grands électeurs, qu’adviendra-t-il si l’absentéisme pointe son nez ? Que devient la démocratie si 30 à 50% des électeurs ne votent pas. A contrario, si les nouveaux statuts font réagir une grande quantité de fédérés (souhaitons-le), il faudra pousser les murs de la salle de réunion pour la prochaine A.G. Comment aurions-nous mis 200 à 300 personnes dans celle de Montpeyroux ? Quant aux débats ils vont durer un certain temps, le méchoui risque de refroidir… Voilà du pain sur la planche pour les futurs organisateurs.

Et les individuels dans tout ça ? Ils vont pouvoir venir s’exprimer et voter individuellement. Mais de fait auront-ils une unité d’opinion face aux problèmes abordés ? Il me paraît difficile en dehors de la structure associative d’un club de pouvoir prendre des décisions collectives, surtout quand on est éparpillé aux quatre coins du département, sans local de réunion etc. En cas de décision importante, qui pourra définir une stratégie unie de vote ? Les clubs bien sûr ! Eux seuls ont la possibilité matérielle et humaine de débattre avant d’aller à l’A.G. et d’y présenter un front soudé. La représentativité des individuels est inversement proportionnelle à la dilution de leur vote : peut-être faudrait-il qu’ils s’associent. Qu’en penses-tu Philippe ?

Cher Jean-Michel, te voilà devant une rude tâche. Chaque fédéré est maintenant un électeur à convaincre mais surtout à écouter, à informer, plus encore que par le passé. Si cette manœuvre réussit la démocratie aura fait un grand pas en avant, dans la cas contraire le navire sera aux mains d’une minorité… Nous serons vite fixés. Bon vent à la nouvelle équipe du CDS 34.

 

Rabachol

Sommaire     Adresses    Index    Mises à jour    Petites Annonces    Rechercher   /   Souterweb Utile    Boîte à outils   Humour spéléo  Lectures obscures   BD spéléo   Vulgarisation scientifique   Débuter en spéléo  Matériel
  Journées du patrimoine     Encyclopédie française    Lexique multilingue