Sommaire     Adresses    Index    Mises à jour    Petites Annonces    Rechercher   /   Souterweb Utile    Boîte à outils   Humour spéléo  Lectures obscures   BD spéléo   Vulgarisation scientifique   Débuter en spéléo  Matériel
  Journées du patrimoine     Encyclopédie française    Lexique multilingue

LIBERTÉ CHÉRIE

Sur les 5.5 milliards de petites fourmis que nous sommes sur terre, quelques centaines de millions à peine peuvent prétendre jouir d'un peu de liberté. Je passe rapidement sur le sujet de philo mille fois rebattu par les potaches de terminale  qu'est-ce que la liberté, existe-t-elle ?  pour souligner simplement que cette denrée rare est bien difficile à entretenir et à conserver. D'ailleurs, une fois disparue, elle ne repousse qu'avec beaucoup de difficulté. Quand des millions d'enfants n'ont même pas la liberté de se nourrir à leur faim et pendant que des millions d'hommes et de femmes se font couper en rondelles parce qu'ils pensent trop, il semble bien mesquin et égoïste de s'apitoyer sur nos petites personnes.

Et pourtant, bien pelotonnés dans notre confort douillet, nous nous imaginons que la liberté de penser, de nous organiser, de nous réunir , de râler, de critiquer, de rire et de se moquer est une chose innée, indestructible et aussi naturelle que de respirer. Ne nous leurrons pas, tous les espaces de liberté, si infimes soient-ils, ont été conquis de haute lutte et sont en danger permanent si nous oublions de les entretenir. MAIS OÙ VEUT-IL DONC EN VENIR ? ! ! se disent déjà les impatients et les curieux (qu'est-ce qu'il nous emmerde ! se disent les autres...).

Tous autant que nous sommes (ou du moins, restons modestes, une partie d'entre nous) avons choisi la spéléo, entre toutes les activités possibles et imaginables, pour un tas de raisons variées. J'ai l'outrecuidance de penser que l'esprit de liberté qui a soufflé longtemps sur la spéléo et cette sensation de dépassement  de la monotone existence quotidienne y sont pour quelque chose. Quand au bord de l'abîme vous vous préparez à attaquer la plongée obscure, vous ressentez, j'en suis certain, cette agréable impression de liberté. Quel orgueil ! Au moment  d'entreprendre la découverte d'une cavité qui s'offre à un être humain pour la première fois depuis sa création, avouons que la sensation d'être, un petit peu plus que d'ordinaire, maître de soi et du monde, nous titille. Quelle vanité !

Dans ces moments-là, terminés les règlement, assurance, fédération, permis à points, tampon ou carte : on se sentirait plus oiseau que fourmi, plus renard que brebis. Malheureusement, depuis quelques temps déjà on voit le vent changer (loi sur les associations, conventions diverses). Des vautours tournent autour de notre petit îlot de liberté illusoire et fragile. Les plongeurs, les grimpeurs ont déjà vu la loi et l'organisation mettre de l'ordre et de la compétition dans leur discipline. Bien avant eux, au début du siècle, les aéronautes de pionniers un peu fous à qui on rogna les ailes, devinrent bien vite des pilotes galonnés revêtus d'uniformes.

Si un point commun nous anime, je crois pouvoir dire que c'est un peu cet amour de la liberté, cette indépendance d'idées que l'on voudrait sauvegarder. Paradoxalement, nous devons nécessairement nous organiser et parfois même réglementer un peu, dans un souci de sécurité mais surtout afin que chacun se sente responsable et donc libre de ses actes.

Profitez bien des jours présents, certains disent que la diminution des libertés est dans l'ordre des choses (POUAHHH), personnellement je préfère plagier un  canard  bien connu et dire que la liberté ne s'use que quand on ne s'en sert pas .

Rabachol

Sommaire     Adresses    Index    Mises à jour    Petites Annonces    Rechercher   /   Souterweb Utile    Boîte à outils   Humour spéléo  Lectures obscures   BD spéléo   Vulgarisation scientifique   Débuter en spéléo  Matériel
  Journées du patrimoine     Encyclopédie française    Lexique multilingue