Sommaire     Adresses    Index    Mises à jour    Petites Annonces    Rechercher   /   Souterweb Utile    Boîte à outils   Humour spéléo  Lectures obscures   BD spéléo   Vulgarisation scientifique   Débuter en spéléo  Matériel
  Journées du patrimoine     Encyclopédie française    Lexique multilingue

M . MARTEL ÉTAIT-IL SPÉLÉOLOGUE ?

Qu'est-ce qu'un spéléologue disiez-vous ? Un sportif aimant le risque et l'aventure, un curieux toujours inassouvi qui cherche sous terre ce qu'il ne peut découvrir ailleurs, un scientifique avide de savoir et de comprendre la terre sur laquelle il vit ? Vaste question en effet et âpre débat. J'y ajoute ma modeste contribution en citant celui que d'aucuns nomment aujourd'hui  l'apôtre de la spéléologie  : Édouard Alfred MARTEL (extraits de 10eme Campagne Souterraine in Mémoires de la Société de Spéléologie N°20 Juin 1899).

 Par qui et quand sera fait le travail de déblaiement qui reliera l'ancienne communication entre les deux cavités ? Et quelle superbes trouvailles ce déblaiement ne provoquerait-il pas sur le parcours de l'aven au Tombeau ? Voici une recherche vraiment bien propre à tenter la Société France Pittoresque propriétaire actuel de la belle grotte de Dargilan. Souhaitons à cette entreprise une prospérité suffisante, pour étendre quelque jour ses efforts jusqu'à la désobstruction de l'aven. De quel attrait ne serait point pour les touristes, l'entrée sous terre par le fond du puits naturel et la sortie au jour par la bouche de la caverne ?    (...)

Aussitôt la découverte effectuée, un acte notarié a été passé avec le propriétaire du champ où s'ouvre le gouffre, pour assurer l'aménagement dans les meilleures conditions possibles. L'aven Armand n'attend donc plus que le Mécène qui voudra bien le rendre pratiquement visitable, et doter ainsi la France d'une nouvelle merveille pittoresque. Le Conseil Général et la commune de Meyrueis sont d'ores déjà prêts à mettre en excellent état les chemins qui conduisent les voitures à dix mètres de son orifice ! Le seul drawback (comme diraient les Anglais) de l'aven Armand, c'est justement de ne pas se trouver dans une de ces régions suisse, italienne, belge ou anglaise, où l'intérêt privé sait si bien mettre en valeur les ressources dispensées par la généreuse dame nature ! En ces pays d'intelligente initiative, l'aven Armand eut été livré au public dans les six mois de sa découverte. En France, il nous faudra peut-être, comme à Padirac, dix ans pour atteindre ce but ! 

Éclairons ces quelques lignes de la fermeture de la rivière souterraine de l'Abeil, de l'ouverture au public de l'Aven des Lauriers, des bruits qui ont couru sur le massacre des chauve-souris lors de l'aménagement du gouffre de Cabrespine, du débat sur une éventuelle fermeture et mise en exploitation de la Cave de Vitalis et celle un temps programmée de l'Abîme du Mas Raynal. Ajoutons-y les vues très particulières d'un propriétaire de 650 hectares de Séranne et, dès lors, il sera possible de s'interroger : M. MARTEL était-il spéléologue ?

N'aurait-il pas été plutôt le premier grand ambassadeur du tourisme méridional. Tourisme au nom duquel on a depuis bétonné le littoral, exterminé moustiques et chauves-souris qui s'en nourrissaient, mis en chantier la balafre autoroutière qui défigure les Causses pour toujours au profit exclusif de milliers de citadins Européens en quête de soleil pendant deux mois d'été ? ! !

Heymick Paul

NB : ce texte a été reçu par SOUTERWEB au cours de l'année 1998, apparemment d'un correspondant anonyme...

 

Sommaire     Adresses    Index    Mises à jour    Petites Annonces    Rechercher   /   Souterweb Utile    Boîte à outils   Humour spéléo  Lectures obscures   BD spéléo   Vulgarisation scientifique   Débuter en spéléo  Matériel
  Journées du patrimoine     Encyclopédie française    Lexique multilingue