L'Ecrin Roc suit la souris
Logo de SOUTERWEB

Le musée de l'Écrin Roc

Le casque de référence dans l'art mondial

Page destinée à illustrer la pétition pour la commercialisation du casque Ecrin Roc

ÉTONNANT : en fouinant dans les réserves des musées nationaux, nous avons découvert dix-huit oeuvres inédites (classées ici par ordre chronologique) qui nous révèlent que le casque Ecrin Roc a été le modèle préféré des artistes les plus renommés et ce depuis des siècles.
Remerciements pour cette quête artistique à : Erdé, Françoise P., Jean-Jacques R.
Voir aussi pour le casque Ecrin Roc :
la pétition , le méga-trombinoscope, le musée, les casques inédits, la généalogie, l'apéro casqué
Conclusions de l'enquête de 2016 sur les casques de spéléologie /
Findings of the 2016 caving helmets investigation

Vénus de Milo
vers -160 BP

D'après la sculpture trouvé à Milos et conservée au musée du Louvre.


Leonardo da Vinci
(1452 - 1519)

D'après "Saint Jean Baptiste" vers 1513~1516.

 

Doménikos Theotokópoulos dit El Greco
(1541 – 1614)

D'après un possible autoportrait vers 1590-1600.


Diego Velázquez
(1599 - 1660)

D'après le portrait de Sebastián de Morra vers 1645.


Jean-Honoré Fragonard
(1732-1806)

D'après "Le verrou", 1776.

Jean-Léon Gérôme
(1824 - 1904)

D'après "Jules César en buste" huile sur toile, 38,5 × 32,6 cm, 1865.

Vincent Van Gogh
(1853 - 1890)

D'après un autoportrait de 1889.

Auguste Rodin
(1840 - 1917)

D'après "Le Penseur", 1902.

 

Pablo Picasso
(1881 - 1973)

D'après un autoportrait de 1907.

Henri Rousseau dit Le Douanier Rousseau
(1844 - 1910)

D'après "Les joueurs de football", 1908.

Vassily Kandisky
(1866 - 1944)

D'après "Carrés avec cercles concentriques", 1913.

Chaïm Soutine
(1893 - 1943)

D'après "L'enfant de choeur", 1928.

Henri Matisse
(1869 - 1954)

D'après la tapisserie en laine "Polynésie, la mer", 1948.

René Magritte
(1898 - 1967)

D'après "La trahison des images", 1948.


Joan Miró
(1893 - 1983)

D'après "Femme en avant du Soleil", 1950.


Édouard Alfred Martel
(1859 - 1938)

D'après son buste de bronze placé à Padirac. Auteur n. c.

Lapin crétin
Début du XXIe siècle

Autoportrait d'après lui-même ou un autre... Enfin peut-être, 2015

Bon, tous ces détournements d'images c'est bien joli, mais une véritable oeuvre d'art, création d'un artiste renommé, reconnue par la critique, régulièrement exposée dans des musées et qui représenterait un Ecrin Roc, ça n'existe donc pas ?

Mais si, mais si...

 Souterweb l'a trouvée pour vous, bande de béotiens incultes !!! Voyez plutôt :


Bill Viola, 2002
"Going Forth by Day", oeuvre en 5 panneaux vidéo,
"First Light" (cinquième et dernier panneau)



Pour agrandir la photo, cliquez dessus.

Ici l'image a été prise vers la fin de la vidéo lorsque tous sont endormis et que le noyé ressort de l'eau.
À ce moment, le casque a été posé par le secouriste à l'envers sur le sol : voilà pourquoi on ne le distingue pas bien.
Le détail avec l'Ecrin Roc posé au sol est visible en cliquant sur la zone du secouriste endormi.

 

     
Sur ces deux images extraites de la partie de la vidéo qui précède la tombée de la nuit,
le secouriste a encore son Ecrin Roc sur la tête et on le distingue un petit peu mieux...

NB : ces images sont des photos trouvées sur le Web car, dans le musée, j'ai respecté l'interdiction de photographier les oeuvres.

Histoire de l'oeuvre et de l'artiste :

Bill Viola est un artiste américain né à New York le 25 janvier 1951. Il s'est principalement illustré grâce à son utilisation de la vidéo et de la musique électronique comme médias artistiques qu'il met en scène dans des installations monumentales. Dans l'exposition temporaire du 30 juin au 9 novembre 2017 au musée d'art moderne Guggenheim de Bilbao (ouvert depuis 1997 au Pays Basque espagnol) on peut découvrir une palette chronologique de son oeuvre :

Le bassin miroir (1977-1979), Quatre chansons (1976), Chott el-Djerid (1979), Ciel et Terre (1992), Un récit qui tourne lentement (1992), La chambre de Catherine et Quatre mains (2001), Aller de jour en jour (2002) celle qui nous interpelle ici, Tristan et Isolde (2004-2005), L’Ascension de Tristan et Femme de feu (2005), Les innocents (2007), Trois femmes (2008), Les rêveurs (2013), pour terminer par Naissance inversée (2014).

Going Forth By Day

Son titre est inspiré d'un extrait du "Livre des morts" de l'égypte ancienne et est lié au thème du passage de la vie à la mort.

Dimensions de la salle d'exposition : 5,2 x 9,15 x 19,5 m
Durée totale de la projection : 34 min 30 s

“Fire Birth” (panneau 1) / Dimensions de l'image projetée : 3,7 x 4,88 m

“The Path” (panneau 2) / Dimensions de l'image projetée : 2,3 x 11 m

“The Deluge” (panneau 3) / Dimensions de l'image projetée : 3,7 x 4,88 m

“The Voyage” (panneau 4) / Dimensions de l'image projetée : 2,3 x 4 m
Interprètes : John Fleck, Lois Stark, Ernie Charles, Butch Hammett, Willie Jackson, Valerie Spencer, Richard Stobie, Bill Viola

First Light” (panneau 5) / Dimensions de l'image projetée : 2,3 x 3 m
Interprètes : Melina Bielefelt, Hector Contreras, Weba Garretson, Dan Gerrity, John Hay, Michael Eric Strickland

C'est ce panneau vidéo qui contient donc le casque Ecrin Roc : il est porté par un des secouristes venus pour essayer de retrouver un jeune homme noyé par une sorte de déluge dans une zone désertique. Au cours de l'histoire apparaissent une parente du disparu et qui espère le retrouver, trois secouristes équipés de matériel qui l'ont cherché en vain et une ambulancière qui repartira avant la fin de la scène avec son VSAB malheureusement vide. C'est le secouriste chauve (celui de gauche sur l'écran joué par l'acteur Dan Gerrity) qui porte le casque, il le posera d'ailleurs à ses pieds au bout de quelques minutes afin de s'installer pour dormir avant la nuit. Nuit au cours de laquelle le fantôme (l'âme ?) du disparu visiblement décédé sortira de l'onde pour s'élever vers le ciel aux premières lueurs de l'aube, mais hélas sans qu'aucun des protagonistes endormis ne le voie.

Même si sur les images ci-dessus on ne le distingue qu'assez mal, quand on est dans la salle à 2 mètres de l'écran, il n'y a aucun doute possible à avoir sur le modèle du casque : c'est bien un Petzl Ecrin Roc blanc !!!

Alors maintenant qu'un artiste renommé l'a immortalisé, il est vraiment entré au panthéon !

 

Sommaire     Adresses    Index    Mises à jour    Petites Annonces    Rechercher   /   Souterweb Pratique    Encyclopédie française    Lexique multilingue   Boîte à outils    Humour spéléo    Lectures obscures    BD spéléo   Vulgarisation scientifique   Débuter en spéléo  Matériel    Casque Ecrin Roc