Sommaire     Adresses    Index    Mises à jour    Petites Annonces    Rechercher   /   Flyers et pubs    Cartes postales    Autocollants   Timbres   Dessins d'enfant    Coupures de presse   Etiquettes   Souterweb Pratique    Boîte à outils    Humour spéléo    Lectures obscures    BD spéléo    Vulgarisation scientifique   Débuter en spéléo  Matériel   Les coquilles du Niphargus   Zones karstiques

Logo de SOUTERWEB

Les principales zones karstiques mondiales

... et françaises

La formation des modelés karstiques est provoquée par l'action des eaux, chargées de gaz carbonique, sur les roches calcaires (carbonate de calcium). Par un processus chimique, les roches sont alors transformées en bicarbonate. Sur ces plateaux calcaires, où les roches sont perméables, l'eau s'infiltre pour aller alimenter les réseaux profonds. En surface, l'eau modèle le calcaire par dissolution et crée des cannelures parallèles séparées par des sillons profonds, qui sont appelés " lapiés " ou " lapiaz ". Les champs de lapiés ou de lapiaz, formes mineures des modelés karstiques, sont appelés " rascles " dans le Jura, " arrez " dans les Pyrénées et " karren " en Suisse.

En surface, la forme la plus fréquente est cependant la doline, dépression fermée de taille réduite et de forme circulaire. Parfois, cette doline conserve une certaine quantité de matériaux argileux, qui sont souvent rougeâtres dans les Causses (" terra rossa "). Les formes des dolines sont variées : il existe des dolines en baquet, à bords nets et à fond plat, des dolines en entonnoir, allongées ou dissymétriques. Réunies l'une à l'autre, les dolines sont dites coalescentes et forment une dépression plus vaste, nommée " ouvala ".

Comme les dolines, les poliés sont des dépressions fermées, mais leurs dimensions sont beaucoup plus grandes (de quelques hectomètres à quelques dizaines de kilomètres). Le polié de Livnon, dans le karst bosniaque, s'étend sur 50 km de long et 10 km de large. De forme allongée, les poliés constituent des plaines karstiques correspondant généralement à des fossés. Au fond du polié, les eaux peuvent s'accumuler pour former un lac, temporaire ou non, ou disparaître par un orifice appelé " ponor ".

PLANISPHÈRE des ZONES KARSTIQUES TERRESTRES

wpe3320.gif (41034 octets)

Cette forme de relief tire son nom de plateaux calcaires situés à la frontière de l'Italie, de la Slovénie et de la Croatie : le Karst (en italien Carso, en slovène Kras, en croate Krs). En Italie, le plateau du Karst s'étend au nord de Trieste et à l'est de la vallée de l'Isonzo ; en Slovénie, il couvre la Carniole et le nord de l'Istrie ; enfin, en Croatie, il correspond à l'Istrie blanche et au littoral du golfe de Rijeka. Cette aire karstique est cependant beaucoup plus vaste : elle s'étend pratiquement de la Carinthie au Monténégro en passant par la Dalmatie et la Bosnie occidentale.

En France, les Grands Causses, découpés par les gorges du Tarn, de la Jonte et de la Dourbie, présentent la plupart des caractéristiques du modelé karstique. Dans les Petits Causses du Quercy, où les calcaires sont moins épais, la karstification est imparfaite : des couches marneuses et des résidus tertiaires affleurent en surface, protégeant les calcaires. Dans le Jura, des niveaux marneux intercalaires et des dislocations (failles) limitent par endroits la formation du relief karstique.

Les régions karstiques sont souvent traversées par des cours d'eau allogènes, qui coulent dans des vallées très étroites : les cañons ou les gorges (Tarn, Dourbie, Verdon). Leurs surfaces sont percées d'orifices (les avens ou les gouffres), qui communiquent avec des grottes souterraines. En profondeur, l'action des eaux provoque en effet la formation de puits, de galeries et de grottes, où les concrétions calcaires prennent la forme de stalactites, de stalagmites ou de draperies.

Comme le montre bien la carte ci-dessus, les zones calcaires propices à la formation de cavités souterraines sont réparties sur toute le planète. De nouvelles zones sont en cours de prospection et il est fort probable que cette carte soit obsolète dans quelques années, les karst explorés étant toujours plus nombreux. 

Les numéros renvoient à la carte ci-dessus.

1 : Grotte Chauvet, Pont d'Arc, Ardèche / France
2 : Gouffre Muruk et Bérénice / Papouasie-Nouvelle-Guinée
3 : Parc National Gunong Mulu, Sarawak / Bornéo
4 : Grotte d'Adelsberg, rivière Pivka / Autriche
5 : Filnt Ridge - Mammoth Cave, Kentucky / Etats-Unis
6 : Carlsbad, Nouveau-Mexique / Etats-Unis
7 : Bojbulok, Ouzbékistan / URSS
8 : Cocklebiddy Cave, Nullarbor plain / Australie


Retour à la carte
               Haut de page hautdepage.gif (963 octets)

 

Sommaire     Adresses    Index    Mises à jour    Petites Annonces    Rechercher   /   Flyers et pubs    Cartes postales    Autocollants   Timbres   Dessins d'enfant    Coupures de presse   Etiquettes   Souterweb Pratique    Boîte à outils    Humour spéléo    Lectures obscures    BD spéléo    Vulgarisation scientifique   Débuter en spéléo  Matériel   Les coquilles du Niphargus   Zones karstiques