Sommaire     Adresses    Index    Mises à jour    Petites Annonces    Rechercher   / Souterweb Pratique    Encyclopédie française    Lexique multilingue    Boîte à outils    Humour spéléo    Lectures obscures    BD spéléo    Vulgarisation scientifique   Débuter en spéléo  Matériel  Spéléo éducation

Introduction    Une classe noire   Une autre classe noire  Textes en vigueur   Documents pour l'enseignant

Logo de SOUTERWEB

Éducation et spéléologie

Intérêt pédagogique, textes officiels
et perspectives d'avenir
.


On s'éclate sous terre !

  1. Introduction

Par comparaison avec la "classe verte" ou la "classe rousse" que connaissent bien les enseignants, voici la "classe noire" : espèce rare est peut-être en voie de disparition. Il s'agit, sous une forme ou une autre, de faire découvrir aux enfants le monde souterrain en dehors des grottes touristiques aménagées pour le public.

L'auteur de ces lignes a pu suivre des élèves de CM sur 3 "classes noires" de structures sensiblement différentes : une classe de découverte mixte escalade / spéléo de 3 jours consécutifs avec hébergement, une classe de découverte spéléo pure de 5 jours avec hébergement et enfin une approche progressive de la spéléo sans hébergement (1 jour en spéléo, 1 jour à l'école) sur une période de 2 semaines (cf projet pédagogique ci-dessous). Il a pu comparer les avantages et les inconvénients de chacune de ses formules et a apprécié énormément les bénéfices pédagogiques de ses activités : confiance en soi accrue, prise de conscience du groupe et entraide, crainte des chauve-souris évanouie, respect accru de l'environnement, connaissances du milieu approfondie etc.

Depuis ces expériences, hélas, de nouveaux textes officiels ont été écrits et portent sur l'encadrement des sorties et classes de découvertes ainsi que sur les activités que l'on peut y pratiquer. Un grand "tour de vis" sécuritaire semble avoir été donné et compromet ce genre d'expériences pédagogiques : d'après ce texte il n'est plus possible de faire de cavité verticale avec des élèves de classe élémentaire (voir classement ci-dessous) : que va donc devenir tout le matériel (cordes, amarrages, baudriers) acheté à grands frais ces dernières années par les CVL ?. De plus, les prix ont flambé car l'encadrement doit être de plus en plus spécialisé et professionnel. L'auteur de ces lignes ne peut que regretter qu'un accident ayant eu lieu suite à des lâchers d'eau intempestifs dans un canyon (où les enfants allaient d'ailleurs simplement se promener pour découvrir le biotope d'un ruisseau)  ait contribué à limiter des pratiques dans lesquelles aucun incident ne s'était jamais produit. Quelle joie d'avoir pu faire partager à mes élèves de vraies sensations spéléologiques avant que tombe le couperet de tous ces textes restrictifs !

La tendance "à l'américaine" de la recherche permanente d'un justiciable et du refus de l'imprévisible, alliée à la conduite irresponsable de certains professionnels peu regardants sur la sécurité, risque à terme d'étouffer dans l'œuf toute tentative d'innovation et d'inspiration pédagogique. Il nous faudra nous battre pour éviter cela ou se résigner à sombrer dans une pratique monotone conformiste et inefficace.

Il est aberrant qu'il soit toujours possible d'accrocher des enfants à des parois de 10 mètres dans le cadre d'une activité d'escalade, alors que tout ressaut vertical, si minime soit-il, est interdit sous terre. Revendiquons l'ouverture de certaines cavités de type III pour les scolaires des classes élémentaires encadrés par leur enseignant et des moniteurs diplômés !!!

Vous pouvez vous inspirer du texte ci-dessus pour envoyer un courrier de réclamation au ministère de l'Education Nationale. Pour cela cliquez ICI !

  1. Une classe noire (compte rendu d’élèves)

  1. Une autre classe noire (articles de journal scolaire)

  1. Les textes en vigueur au 30/09/1999